226

2019

film & installation



Mention spéciale du jury, Prix Émergences 2019
(Scam, Centquatre-Paris, Fonds de dotation Eidis)

Diplôme de l’EnsAD (Félicitations du jury)






































« Mesdames et messieurs votre attention s’il vous plaît ».
Une voix s’empare des haut-parleurs du centre
d’études nucléaire de Saclay.  Des micro-fictions naissent
dans les vestiges du cyclotron et de EL3, la pile atomique ;
lieux hantés par les fantômes de Frédéric et Irène Joliot-Curie.

L’architecture insuffle le récit autant qu’elle porte
les symptômes de l’idéologie qui la fît naitre.
Un temple rationaliste bâti par le pape
du classicisme rationnel, Auguste Perret.

Ce projet, mené en partenariat avec le Centre d’Études 
Nucléaires de Saclay, oscille entre documentaire
poétique et fiction documentée.
Il s’agit d’un essai de fascination critique
vis à vis de la représentation du nucléaire.
Un répertoire filmique élaborant une histoire de(s) formes.
Il s’inscrit dans une réflexion qui est aujourd’hui
au coeur de mon projet de recherche :
comment l’idéologie établit des systèmes formels,
et comment ces derniers la véhiculent.
Ici, je m’intéresse particulièrement
à la propagande d’Etat d’après-guerre,
à ce grand récit dans lequel on embarqua la science
française,  qui emprunte des formes fictionnelles,
qu’elles soient de l’ordre du mystère ou de la science-fiction
- sans échapper à leur nature dérisoire.

Le film est projetté dans un espace d’installation.
Un diorama, des éditions, photos et posters constituent
un groupe d’objets dérivés qui posent le décor
d’un musée scientifique aux allures de sanctuaire.  
Un trouble se crée entre espace de représentation
et espace représenté ; dans ce contexte,
le récit est comme replié sur lui-même.











Objet dérivé : brique Plâtre, 15x15 x19 cm
Collab : Isamu Marsden


Diorama Archive sur bâche, combinaison en vynile,
dimensions variables
Collab : Flora Laudrin